Audio·Littérature

Le parfum des cendres de Marie Mangez

Le parfum des cendres fait partie de la rentrée littéraire 2021

Quelle est la dernière lecture surprenante que tu aies faite?

Lorsque j’accepte des SP, je sors très fréquemment de ma zone de confort. Je me lance dans des styles littéraires, des univers et écrits que je n’aurais pas du tout abordés toute seule comme une grande.

Ce fut le cas pour ce livre audio proposé en décembre dernier par Audiolib sur la plateforme Netgalley: Le parfum des cendres de Marie Mangez.

J’ai écoulu ce roman mais il est également possible de le lire en grand format aux éditions Finitude.

Mon regard a été attiré par cette couverture à la fois sobre et forte, aux couleurs douces et tristes.

Ce livre est classé dans la catégorie littérature.

Il a été assez discret sur nos réseaux. Il faut dire que si tout le monde a fait comme moi et a trainé dans la rédaction de ses chroniques, ce n’est pas étonnant.

Note que j’ai un peu l’impression de faire bien en parlant après tout le monde des livres sortis…parce que la vie des livres devraient continuer bien après leur date de parution.

Le parfum des cendres est une rencontre entre la mort et la vie.

« Le parfum des cendres » est le premier roman de Marie Mangez. D’habitude, Marie bosse plutôt sur sa thèse…

Tiens…tiens…tout comme Alice, elle aussi thésarde.

L’intérêt d’Alice pour le métier de thanatopracteur va l’amener à faire la connaissance de Sylvain Brognard dont c’est le métier.

A l’origine, Sylvain se vouait à une carrière de parfumeur. Avec son nom de famille qui évoque certains parfumeurs célèbres, il a pourtant changé d’avis il y a 15 ans.

Malgré ce changement d’objectif professionnel, Sylvain reste le spécialiste des parfums. Les odeurs lui permettent même de percevoir la personnalité des gens, qu’ils soient vivants…ou morts…

Les premiers contacts entre Alice et Sylvain sont complexes. L’homme est plutôt avare de conversations alors que la jeune femme, débordante de vie, est quant à elle bavarde.

Pourtant à force de temps et de patience, Alice parvient à mettre Sylvain en confiance, à lever le voile sur sa personnalité et sur son histoire.

Que cache si habilement derrière sa carapace l’embaumeur?

Comme je te l’ai dit, ce roman n’était pas à la base une évidence livresque. Au cours de ma lecture, je me suis demandée si il était vraiment pour moi.

Rencontrer la mort comme c’est le cas dans ce livre est une tâche encore compliquée pour moi. Pourtant, ce roman est un lien entre deux mondes: celui des morts et des vivants.

Après un petit moment, j’ai pris plaisir à écoulire le récit porté par la voix de Sophie Frison. Une voix vivante, forte et douce à la fois. Une voix qui sied très bien à la lecture.

Cette voix, mêlée à l’écriture de l’autrice ont eu sur moi un effet apaisant. Il y a dans ce roman une ouverture sur la finalité qui est la nôtre.

La mort n’est certainement pas ce qui est le plus embêtant dans la vie.

Ce qui fait peur est surement d’arriver à la mort sans avoir pu accomplir toutes les possibilités offertes par la vie.

Si ne rien vivre était une mort bien pire?

Ne crains pas la lecture de ce livre. Elle pourrait t’apporter sérénité et compréhension. Elle pourrait t’ouvrir les yeux sur toutes les morts que nous traversons au fil de nos vies.

Qu’en penses-tu?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s