Feelgood·Littérature

Chronique littéraire: Grandir un peu de Julien Rampin

« Grandir un peu » est resté longtemps en suspens dans ma pal ebook. Je ne lis plus beaucoup sous ce format ayant depuis plusieurs mois retrouvé les sensations de l’objet livre…

Tu vois ce que je veux dire?

Ce crissement léger des doigts sur le papier, ce léger bruit de page que l’on tourne…et ce livre que l’on referme quand c’est ‘heure du rendez-vous ou quand les paupières deviennent trop lourdes…

Il y a un an déjà que le premier livre de Julien Rampin est sorti aux éditions Charleston… Un an que les mimosas n’ont pas fané sur la couverture de ce roman que tout le monde a vu passer sur les réseaux.

Une couverture printanière qui a illuminé nos bibliothèques ces quatre dernières saisons et qui aujourd’hui, enfin mercredi, continue son chemin en version poche chez Le Livre de Poche.

Ce roman est une parenthèse à s’offrir, un livre qui se lit dans la douceur. Il te suffit de te choisir le bon endroit pour t’en imprégner. Tous les lieux sont permis: coin du feu, sous la couette, au bord de la mer ou d’une rivière, sur un transat, dans un parc, dans ton divan avec ou sans plaid,…

Le premier roman de Julien est le genre de livres qui nous permet de rentrer dans l’intimité d’inconnus. Ces personnages à la fois si différents de nous et qui pourtant nous évoquent certains aspects de nos personnalités.

L’histoire se déroule dans un endroit un peu coupé du monde et du temps. Un lieu où perso j’aimerais bien pouvoir parfois aller me réfugier. Un lieu où l’on se sent bien. Où il fait bon vivre. Où la quiétude est au coeur du foyer.

« Grandir un peu » est ce que nous sommes tous un peu contraints de faire bon gré, mal gré quand la vie nous titille, qu’elle refuse de nous laisser tranquille, qu’elle nous empêche de vivre le long fleuve tranquille auquel nous aspirons parfois.

Est-ce que toi aussi la vie ou le destin t’a déjà bousculé, poussé dans tes derniers retranchements? Vidé de ta substances? Est-ce que toi aussi tu t’es retrouvé face à un mur alors que tu imaginais le monde tel que les Bisounours te l’avaient présenté?

Si tu as répondu oui à l’une de ces questions, il y a de fortes chances pour que ce roman te touche…

Jeanne vit une vie monotone avec un mari peu bavard. Elle s’ennuie dans cette vie sans passion, sans projet. Un matin, au lieu de poursuivre une nouvelle journée sans saveur, Jeanne fait sa valise et quitte le domicile conjugal.

En chemin vers sa nouvelle vie, elle tombe sur une petite annonce « Vieille dame un peu loufoque loue appartement meublé à dame de bonne compagnie. Loyer modéré contre menus services. Jeanne tente sa chance et va se présenter chez Raymonde.

Raymonde est un univers à elle toute seule. Elle porte ses rides comme les traces de cette vie qu’elle a traversée. Elle n’est pas vraiment seule puisqu’elle prend soin de son très grand petit-fils, Lucas.

Lucas est un appolon. Le genre d’homme blessé par la vie qui peine à cueillir la joie de chaque journée. Un homme qui peine à affirmer sa personnalité et à trouver sa place dans la société.

« Grandir un peu » est le récit d’une rencontre. La rencontre entre trois individus porteurs de leurs failles, de leurs erreurs, de leurs blessures. Ensemble, ils vont se créer progressivement leur univers, se soutenir, s’aider…

Ensemble et surtout au contact de Raymonde, Jeanne et Lucas vont grandir un peu et de prendre des forces avant de retourner cotoyer le monde tel qu’il est.

J’ai passé un tres bon moment de lecture avec Raymonde, Jeanne et Lucas. Leurs trois personnalités sont complémentaires. Leurs expériences diverses les rendent complémentaires.

J’ai eu un petit coup de coeur pour Raymonde…une grand-mère comme je n’en ai pas eue. Présente, compréhensive, ouverte…une personnalité comme je les aime. Jeanne se dévoile peu à peu et Lucas se détend. Ils sont tous les 3 de belles âmes.

L’écriture de Julien Ramin est agréable. Sa plume est fluide et sensible sans pour autant manquer d’humour. Quel plaisir à lire! J’ai hâte de découvrir le 12 avril son deuxième roman: « Le magasin des jouets cassés ».

Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, j’ai aussi le bonheur de recevoir Julien lors d’un live interview sur Instagram le 27 avril 2022… C’est trop bien, non?

Alors? Tenté.e par cette lecture? As-tu déjà lu ce roman? As-tu toi besoin de grandir un peu? Ou es-tu plutôt du genre ma croissance est terminée? Tu auras compris dans quelle catégorie je me situe!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s