Drame·Dystopie·Fiction·Littérature·Littérature française·Littérature francophone·Roman

Peine des faunes d’Annie Lulu

A la fin du mois d’août, j’ai eu l’opportunité de découvrir « Peine des faunes » de la lumineuse Annie Lulu.

Ce deuxième roman est publié chez Julliard. Il fut une véritable surprise.

Ayant reçu le SP, je n’avais pas cette fabuleuse couverture pour m’attirer (regarde sur le photo de mon carnet de lecture).

J’ai beaucoup apprécié ma lecture. Annie Lulu a une plume très poétique. Un vrai délice. « Peine des faunes » est son deuxième roman.

« La mer noir dans les grands lacs » avait fait pas mal parler de lui en 2021 lors de sa sortie. Il a d’ailleurs reçu le prix Senghor du premier roman francophone ou francophile. Tu peux le trouver en librairie au format poche chez Pocket!

Je ne l’ai pas encore lu mais il est dans ma wishlist.

« Peine des faunes » est un roman humaniste et écologique.

A l’aide de sa plume, Annie écrit sur notre monde, notre fonctionnement, nos sociétés. Elle partage avec le lecteur ses convictions, ses réflexions, ses valeurs.

« Peine des faunes » est l’histoire d’une famille africaine, victime des traditions, du paternalisme, du pouvoir. A travers les yeux de plusieurs générations de femmes, Rebecca, sa mère, sa grand-mère, ses filles nous découvrons l’histoire des femmes d’une famille africaine sur plusieurs génération.

Cette histoire ne cible pas que le continent africain. Il y est bien question des droits des femmes. Jamais acquis. Toujours remis en question par les hommes au cours des années…Ici et là-bas!

Dans son roman, Annie nous présente ce que la femme était, ce qu’elle a pu être, ce qu’elle est peut-être, ce qu’elle pourrait être. Les faunes ne sont pas que le gibier. Il y est également question de l’humain, de l’Homme.

Pour l’autrice, respecter notre environnement va de pair avec le respect des droits humains. Ce livre m’a pris les tripes et j’ai eu du mal à le lâcher. J’ai été fortement ébranlée par cette lecture. J’y ai puisé une force et une ouverture intéressante.

Je ne partage pas toutes les valeurs de l’autrice sur l’antispécisme et le spécisme. Néanmoins, j’ai trouvé son point de vue interpellant. Depuis, je me pose pas mal de questions et je suis confortée dans la nécessité de consommer moins de viande par exemple.

Ce livre nous amène au questionnement. Le questionnement est une porte ouverte vers le changement. « Peine des faunes » est une clé vers la compréhension, l’ouverture, le respect.

Il est urgent d’agir pour notre planète, notre faune,…nos faunes.

En lisant ce livre, nous offrons à la nature une chance. Et par la même occasion, nous nous l’offrons également.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s